Karl, un Allemand au cœur large, aimant l’aventure, ayant parcouru les terres de France, d’Italie, des Pays-Bas… Un jeune pour qui l’Europe est une réalité fondée sur le Christ « Europe… retourne à ton Seigneur… », une Europe de la paix qu’il parcourt de long en large le plus souvent à vélo.

Karl, un leader hors-pair, qui très vite s’est vu confié par Mgr von Galen, la responsabilité de 30 000 jeunes de son diocèse.

Karl leisner, homme de conquêtes et de victoires. Au cœur de ses journaux intimes, il dévoile ses pensées, ses luttes, ses avancés vers le Seigneur, sa justesse de regard sur les évènements et la politique.

Karl un homme dont la vie sera tourmentée par un choix difficile de vocation pour répondre à l’appel de Dieu dans le sacerdoce ou pour fonder une famille avec Elisabeth, l’amie si chère à son cœur.

Karl, un homme pris dans la tourmente de la guerre, déporté pour ses convictions et son influence auprès de la jeunesse catholique.

Karl, prisonnier de Dachau, détenu du bloc 26 (bloc des prêtres et séminaristes), inlassable porteur de la joie dans son propre baraquement comme au revier.

Karl, homme de l’Espérance contre toute espérance qui sera ordonné prêtre par un évêque français, mgr Piguet –lui-même déporté-, à l’insu des nazis.

Karl, homme du pardon et de la réconciliation, disant au soir de sa mort : « Bénis, ô très haut mes ennemis ».